André LHOTE - VILLON MON AMI

Artista La evolución de André LHOTE / Todas las obras en el Marketplace
Tipo de obra Obra original
Título VILLON MON AMI
Año 1959
Categoría Pintura
Técnica Oleo/lienzo
Firmada inferior derecho
Medidas sin marco
28,74 x 19,69 in
73 x 50 cm
Certificado de autenticidad No
Factura emitida por GALERIE
Estado buen/bueno
Tema Abstracto
Movimiento CUBISME
Comentario(s)

Né à Bordeaux en 1885, élève de l’Ecole des Beaux Arts de sa ville natale, André Lhote peint la femme avec rigueur et réalisme. Si ses débuts dans la vie furent, jusqu'à sa vingtième année, consacrés à la sculpture, par la suite il délaissera complètement cet art, et c’est avec passion qu’il se plongera dans l’univers de la peinture, tant par sa production picturale, que par ses écrits enthousiastes. Il adhéra au cubisme en 1912, et participe donc directement à son émergence avec les plus grands que sont Braque, Picasso, Gleizes, Metzinger mais se distingua par son refus de rompre avec la vision classique et par son attachement à maintenir l'intelligibilité des sujets représentés. Il cèdera aussi passagèrement au primitivisme, ce qui se traduisit par des vues de villes et de campagnes très géométriquement structurées qu’il nommera: Cubisme Synthétique.

Vers la fin de sa vie il développa aussi ses talents dans la décoration, notamment les peintures murales à la faculté de médecine de Bordeaux, en 1957). Il décède à Paris en 1962.

 

 

Peintre d'origine bordelaise, André Lhote a joué un rôle important dans l'histoire du cubisme français, surtout par son enseignement. Après avoir appris la sculpture sur bois, il décide, à l'âge de vingt et un ans, de se consacrer exclusivement à la peinture, fortement impressionné par l'art de Gauguin. Sa palette est alors celle d'un peintre fauve. En 1910, à Paris, il découvre Cézanne, ce qui l'amène à un cubisme assez personnel. Il expose avec le groupe de la Section d'or, dont les principaux tenants sont Jacques Villon, La Fresnaye et Delaunay (L'Escale, 1913, musée d'Art moderne de la Ville de Paris). Il contribue aussi en 1917 à la création du cubisme synthétique, affirmant les principes que l'on trouve dans ses œuvres : toiles soigneusement construites, sujets toujours identifiables et coloris gais (Rugby, 1917, Musée national d'art moderne, Paris).

Professeur dynamique, il fonde en 1922 sa propre école à Montparnasse et, conférencier infatigable, il se laisse prendre au piège d'un certain académisme dont témoigne son œuvre de théoricien (Traité du paysage, 1938 ; Traité de la figure, 1950). Attaché à vérifier ses idées, il se rendra en Égypte en 1950 pour y étudier le problème des « invariants plastiques » dans la peinture funéraire des pharaons.

Son influence est grande sur des artistes comme Pignon, Singier ou Manessier, à qui il a transmis essentiellement une sorte de classicisme dans la doctrine cubiste.

 

Anuncio nro. 1178472

Ponerse en contacto con el vendedor: MOSAIQUE

Últimas consultas